Infolettre Inscris-toi! Infos et jeux concours en exclusivité!

La pérennité du Camp De-La-Salle: une question de communauté

giphy
Vous en aviez marre de l’hiver?
Les beaux jours reviennent et on vous parle de plein air!

 

L’équipe Ecloid* a rencontré l’une des porteuses du projet « Une année 2015 réussie au Camp De-La-Salle » qui est actuellement en campagne de sociofinancement. L’objectif de cette équipe d’anciens moniteurs et participants est de reprendre les rênes du Camp De-La-Salle et d’y développer de nouvelles activités. Nous vous présentons donc Ariane, alias Bambou qui a répondu à nos questions:

photo ariane


Ariane
Alias Bambou
Animatrice pendant 3 étés de 2005 à 2007
Vice présidente de la nouvelle administration

 

 

Le Camp De-La-Salle, bien plus qu’un camp de plein air!

Le Camp De-La-Salle se situe à 1h15 de Montréal. Ce camp de jour et d’été destiné aux jeunes de 5 à 15 ans propose de nombreuses activités de plein air et plus encore. Ariane nous en dit plus:

« C’est plus qu’un site de plein air! C’est plus qu’un lac, une montagne, une paroi rocheuse et une trentaine d’activités à faire en forêt ou sur l’eau, c’est une expérience de vie! C’est un trip de groupe et un dépaysement que seuls la nature et des amis pour la vie peuvent nous apporter. »

« Dans une société de plus en plus individualiste, nous trouvons que c’est vraiment très enrichissant: une sortie de zone de confort mais encadrée par des moniteurs qui peuvent jouer le rôle de modèle, et qui constitue un contexte favorable à la socialisation, à la découverte des autres et de la nature. C’est vraiment une expérience formatrice de vie de groupe et de dépassement de soi. »

équipe

C’est une expérience de vie qui touche les jeunes mais aussi les animateurs et les encadrants.

« Pour moi ça joue pratiquement le même rôle », nous confie Ariane. « Pour les moniteurs aussi, c’est une sortie de zone de confort. On doit être autonome, avoir des responsabilités, prendre en charge des jeunes. Ça m’a fait gagner confiance en moi. L’animation n’était pas forcément naturelle pour moi (d’incarner des personnages, de parler devant une foule). C’est formateur, libérateur, mais aussi très déstabilisant au début! Ce que j’aime le plus, c’est qu’on peut voir la confiance en soi, autant des jeunes que des moniteurs, évoluer au fil des multiples réussites qu’ils vivent en si peu de temp! J’adore voir l’évolution des jeunes. Ils arrivent généralement gênés au début et ils ressortent de là changés, extravertis, avec pleins de souvenirs et de nouveaux amis et avec une confiance en soi énorme. »

L’objectif de la campagne de sociofinancement: la pérennité du camp

L’équipe de la nouvelle administration a été créée en 2014 afin de reprendre le flambeau transmis par les Frères des Écoles Chrétiennes (FÉC), qui ont fondé le Camp-De-La-Salle en 1952 et ont pris la décision de mettre fin à l’aventure en septembre 2014. Leur stratégie passe nécessairement par le développement de la programmation tout au long de l’année pour offrir plus d’activités aux jeunes en plus de la trentaine d’activités déjà en place dont la voile, le kayak, l’escalade, l’hébertisme, le tir à l’arc et la randonnée.

« On se mobilise pour sauver le camp car la situation est précaire. À long terme, son avenir est incertain et pas très sécuritaire si nous continuons au même rythme. Pour nous, la vision passe par le développement de séjours sur toute l’année et la création de nouvelles activités. Le volet santé-nature, par exemple, est un volet parallèle qu’on veut introduire pour aider la population à adopter un mode de vie sain et actif. C’est la kinésiologue en moi qui veut améliorer la santé des jeunes et moins jeunes! »

paddle campPour les activités, le Camp De-La-Salle vous réserve des sports nautiques tout nouveau. Connaissez-vous la planche à pagaie (Stand Up Paddle en anglais)?

« J’en fais depuis quelques années et nous allons proposer ça aux jeunes en activité supplémentaire à la plage. La fin de semaine on voudrait en faire profiter la municipalité et même les gens d’un peu plus loin qui voudront sortir du quotidien pour profiter de la nature. »

 

L’implication de la communauté au cœur du projet

Pour ce projet, nous avons donc une équipe des plus motivées, de bonnes idées. Pour concrétiser tout cela et avoir une vision à long terme, le Camp De-La-Salle a besoin de financement. En remportant le concours du Fonds communautaire Aviva, ils ont pu accéder à pas moins de 100 000$ pour la rénovation majeure à leurs différents chalets. Aujourd’hui, le besoin est dans le développement:

« Tout cela nécessite des coûts, des formations. Il faut embaucher des gens, avoir du personnel permanent, et financer nos bonnes idées. Le développement à l’année et des nouvelles activités ne se fera pas tout seul. Nous avons besoin de la contribution de la communauté. »

En effet, en échange de contributions, les gens de leur communauté vont recevoir les fruits de leur labeur. C’est l’occasion de pouvoir acquérir par exemple 2 entrées pour le lancement de la 63e saison 2015 incluant l’accès aux activités du site et au cocktail dînatoire. L’entrée est gratuite pour les enfants de 15 ans et moins.

La contribution du CDLS

On a une vocation pour les jeunes issus de milieux défavorisés de la région de Montréal et de Lanaudière. Depuis 2002, grâce à notre fondation, on accueille de nombreux jeunes qui n’ont pas les moyens d’assumer les frais associés à une semaine dans un camp de vacances. Cette été, nous recevrons 120 jeunes!

« C’est l’opportunité pour les parents de voir où vont se retrouver leurs enfants, et en même temps de passer une bonne journée familiale. C’est en quelque sorte une journée portes ouvertes pour les gens qui ne connaissent pas et de retrouvailles pour les habitués. »

D’autres contreparties sont proposées pour toutes les envies: un séjour de camp de jour, une course à obstacles de 5km, la location de chalet et les séjours Santé-Nature.

« L ‘avantage de cette forme de recherche de financement est que cela implique la communauté. De plus, c’est une recherche de financement sans dette. On doit juste envoyer des contreparties, et c’est ce qui est gratifiant: faire bénéficier aux gens ses services.

 Un petit mot pour tes contributeurs

Nous souhaitons laisser une place pour qu’Ariane passe un message à ses contributeurs…

« Je voudrais remercier nos contributeurs de croire au projet. C’est un effort de communauté au même titre que les 100 000$ remportés au concours Aviva. Plus de 2 000 partisans ont voté quotidiennement. C’est grâce à vous qu’on pourra atteindre notre objectif et développer le camp. »

… et à ceux qui n’ont pas encore contribué!

« Il faut le faire rapidement car on est dans le Sprint final! C’est important pour notre avenir: l’avenir de la communauté ce sont les jeunes, donc c’est le temps de nous appuyer. C’est l’avenir des jeunes du Québec qui est entre nos mains. »

Vous souhaitez soutenir ce projet et participer à leurs activités: cliquez ici!

Enfin voici la liste de leurs prochaines événements sur Facebook:

Commentaires

commentaires